Notre structure notre equipe nos services nos conseils
chezmonveto
Nos conseils santé
Vous êtes ici : Accueil > Conseil santé > Les puces
Imprimer En savoir plus
picto

Les puces

LES PUCES

 

Qui est la puce du chien ?

 

Contrairement à la plupart des idées reçues, la puce du chien est le plus souvent… une puce de chat!!

 

En effet, plus de 95 % des puces que l'on trouve chez nos carnivores domestiques appartiennent à l'espèce Ctenocephalides felis, la puce du chat. Les moins de 5 % restants se répartissent entre "vraie" puce de chien (Cténocephalides canis), puce humaine (brrrrr !)(Pulex irritans), puce de lapin, puce de hérisson… ou l'une des centaines d'espèces de puces !

 


  • Puce adulte grossie
  • Larve de puce
  • Déjections de puces sur le pelage d'un chien

Le cycle de reproduction de la puce.

 

  •  
    • Les puces adultes sautent sur un hôte (chien, chat ou homme, par ex.) et commencent à se nourrir de son sang au bout de quelques minutes. Les piqûres de puces provoquent des démangeaisons et une irritation, et peuvent également transmettre des maladies.
    • Moins de 48 heures plus tard, les puces commencent à pondre des œufs qui tombent rapidement de l'animal et envahissent l'environnement. Ces oeufs, pondus au niveau du pelage de l'animal vont ainsi tomber là où celui-ci passe le plus clair de son temps à savoir son lieu de couchage, ou le votre si votre animal dort sur ou dans votre lit.
    • En quelques jours, ces œufs éclosent et donnent des larves. Ces larves fuient la lumière et se logent immédiatement dans les tapis et les fissures des sols, ce qui rend leur repérage difficile. Elles tissent des cocons dans lesquels elles se développent pour devenir des nymphes. Ces nymphes vivent au ralenti et attendent patiemment d'éclore sous l'effet d'une stimulation ( vibrations du sol, dégagement de CO2...), ce qui explique des infesations massives dans des lieux inhabités depuis quelques mois, en effet elles émergent sous forme de puces adultes prêtes à sauter sur un hôte à sang chaud et à perpétuer le cycle.

Une seule femelle peut pondre jusqu'à 50 œufs par jour.

En un mois, 10 femelles peuvent pondre jusqu'à 15 000 œufs.

La durée du cycle va de 3 semaines lorsque la température est proche de 30 degrés à 12 semaines lorsque la température est de 18 degrés, ce qui explique les infestations masssives qui ont lieu en été.

Un saut de puce peut atteindre 33 cm, ce qui permet à la puce d'infester très facilement d'autres animaux ainsi que l'homme. Les puces mesurent de 1 à 2 mm, ce qui les rend à peine visibles. 


Cycle de reproduction de la puce

Maladies liées au puces.

 

  • Une seule puce pique son hôte environ 10 fois par jour et ingère jusqu'à 15 fois son poids en sang. Les puces commencent à se nourrir très rapidement du sang de leur hôte après l'avoir infesté : 25% d'entre elles commencent à se nourrir dans les 5 minutes et 97% dans l'heure suivant leur arrivée sur l'hôte. Cela signifie qu'en cas d'infestation très importante, les puces peuvent entraîner une anémie chez un animal par ailleurs en bonne santé.
  • La puce est le vecteur de certaines maladies parasitaires telles que l'Hémobartonellose, maladie bactérienne du sang chez les félins transmise lors de piqure par une puce porteuse de Hemobartonella felis. Elle est aussi le vecteur de Dipylidium caninum, ver solitaire du chien, lorsque le chien avale, en se toilettant, une de ses puces, elle-même porteuse de la larve de Dipylidium.
  • Comme nous l'avons vu plus haut, lorsque la puce pique le chien pour prendre son repas sanguin, elle injecte une petite quantité de salive anticoagulante, mais aussi très irritante, à l'origine de démangeaisons et de grattage chez le chien (pulicose). Attention cependant les chiens peuvent être plus ou moins sensibles à la piqûre de puce ce n'est donc pas parce que le chien ne se démenge pas qu'il n'a pas de puces...

  • La salive de la puce est aussi un puissant allergène qui peut déclencher chez le chien et le chat de véritables allergies appelées Dermatite Atopique aus Piqûres de Puces (DAPP). Celle-ci se manifeste par de violentes irritations sur la croupe, l'arrière train et/ou l'arrière des cuisses de l'animal, asociées ou pas à des croûtes voire des plaies.


Moyen de lutte.

 

Pour 5 puces sur l'animal, 95 « se cachent » dans l'environnement (œufs qui tombent de l'animal, œufs et larves déjà présents dans l'environnement). Toute la maison, les tapis, les canapés, les lits et tout l'environnement de l'animal peuvent être massivement infestés par les œufs et les larves de puces qui constituent le réservoir d'une nouvelle infestation. Le fait d'aspirer la maison n'éliminera que 50% des œufs et des larves car ils sont dissimulés dans les sols et les tapis, et entremêlés dans les fibres. Les puces peuvent survivre jusqu'à 6 mois dans l'environnement.

Il faudra donc traiter à la fois l'animal, mais aussi le milieu environnant afin de pouvoir érradiquer  la totalité des parasites.

Plusieurs possibilités de traitements sont a notre disposition :

 

  •  1. TRAITER L'ENVIRONNEMENT

Les produits anti-puce destinés au traitement de l'environnement contiennent :

- des adulticides qui ne tuent comme leur nom l'indique que les puces adultes de façon immédiate

- des inhibiteurs de croissance des insectes ( IGR), qui eux bloquent le cycle de reproduction de la puce que nous avons vu plus haut, ils ont donc une action a plus long terme. Ils se présentent sous 2 formes, les aérosols et les sprays.

La première étape consisite à passer l'aspirateur dans toutes les pièces de la maison, même si le chien ou le chat ne les fréquente pas, en insisitant bien sûr sur les endroits que ces derniers préfèrent et les zones sombres ( nous avons vu plus haut que les larves fuient la lumière). Ne pas oublier la voiture ou le garage lorsque votre animal y séjourne. Jeter le sac de l'aspirateur après usage. Si un chat est présent il faudra aussi traiter le dessus des meubles et l'intérieur des placards.

La seconde consiste en l'application des produits insecticides (sprays ou fumigènes) dans les zones nettoyées, en prenant soin de respecter les consignes d'emploi et surtout en ne soumettant pas directement les animaux de la maison à ces traitements.

  • 2. TRAITEMENTS DE L'ANIMAL

Plusieurs options sont possibles :

Tout d'abord les pipettes (spot on), elles sont suffisantes pour traiter un animal, elles ont parfois d'autres effets bénéfiques associés tels qu'un effet vermifuge, mais elles doivent être appliquées tous les mois de façon régulière.

Les sprays peuvent aussi être employés mais il est indispensable de bien respecter la dose prescrite ( le sous dosage est souvent une cause d'échec du traitement) et l'application au contact de la peau, ce qui sous-entend de bien masser le produit pour le faire pénêtrer entre les poils ( surtout sur les animaux ayant un sous poil dense). Il est à noter que les chats ont souvent peur du spray (  bruit et humidité).

Les shampooings sont actifs quelques heures au maximum et sont donc inefficaces pour un traitement a long terme.

Les comprimés, utilisés depuis 2 ans ils sont une bonne solution au traitement des puces, appétents et souvent sans trop d'effets secondaires, ils sont distribués dans la ration et permettent jusqu'à 3 mois de traitement en une administration.

Quel que soit le moyen de traitement utilisé, il est primordial de traiter tous les animaux de la maison, afin de ne pas garder de réservoir à puces.

 


Conclusion :

 

La puce est un parasite très bien adapté à son hôte et qui peut être la source de problèmes pour votre animal de compagnie. Les moyens de lutte à mettre en oeuvre reposent sur un traitement de l'animal mais aussi de son environnement ( et donc du votre).

Dans tous les cas, n'hésitez pas à venir nous consulter, nous nous ferons un plaisir de mettre en place avec vous les moyens de lutte les plus appropriés aux particularités de votre animal et de votre environnement.